Inspiration pour le menu de Noël ou de Nouvel An

Une fois n’est pas coutume ce n’est pas d’une recette que je vais vous parler mais d’un menu complet. Cette année j’ai décidé de fêter Noël à la mi-décembre entourée de mes amis. Pour l’occasion j’ai mis les petits plats dans les grands et ai concocté un menu digne de ce nom! J’étais un petit peu angoissée vu que je n’avais jamais préparé aucun des plats repris sur le menu. Tout était nouveau. Le résultat fut à la hauteur de mes espérances si j’en crois les assiettes vides qui sont revenues en cuisine et surtout les commentaires de mes amis.

Menu

Je vous livre ce menu non seulement parce que nous nous sommes régalés mais également parce que j’ai trouvé qu’il permettait de ne pas être débordé le jour des préparatifs. Certains mets peuvent se préparer à l’avance et d’autres ne demandent que très peu de temps. Je l’ai donc trouvé parfait. J’ai même eu le temps de faire mes achats le matin, de dresser la table, d’imprimer des menus et de m’asseoir avant l’arrivée de mes invités. Bref j’étais relax et ça ça n’a pas de prix. Autant le dire tout de suite, ce menu est composé de produits de qualité et le prix monte vite. Vu que c’était notre réveillon de Noël j’ai sorti le grand jeu, ce n’est pas un menu de tous les jours chez moi, bien au contraire!

Pour l’accords mets-vin, mon caviste a été parfait, je l’ui expliqué mes plats et leurs ingrédients et il m’a fait de superbes propositions qui ont été fort appréciées.

Je me suis limitée à un fromage, un Brillat-Savarin truffé. C’est délicieux, riche et amplement suffisant. Maintenant, un beau plateau de fromages variés fait toujours plaisir.

J’ai aussi joué le jeu pour le beurre en achetant les beurres de la maison Bordier. Du beurre au piment d’Espelette (de couleur rouge-orangée) légèrement relevé qui a toujours beaucoup de succès mais également (et personnellement je le préfère) le beurre au sel fumé dont je raffole. Sur de la baguette fraîche c’est juste un pur bonheur.

Deux jours avant:

Pensez à passer commande pour le marcassin, les coquilles Saint-Jacques et le fromage. Si vous avez le temps, discutez déjà avec votre caviste pour le choix des vins.

La veille:

Démarrez les poires pochées et préparez l’huile d’olive à la vanille pour les Saint-Jacques. Voici les recettes:

Le matin-même:

  • Faites vos dernières courses (pain, légumes, vins, …).
  • Terminer les poires pochées.
  • Préparez la purée de céleri rave.
  • Préparez les panais mais ne les enfournez pas encore.
  • Découpez les St-Jacques et dressez-en les assiettes que vous placerez au frais.

 L’après-midi:

  • Sortez le fromage du frigo au moins 2 heures à l’avance (mais ne le placez pas trop près d’une source de chaleur!).
  • Préparez la glace à la crème de marrons.
  • En toute fin d’après-midi, voire en début de soirée, démarrez la cuisson du marcassin.
  • Préparez l’apéritif, comme ces radis au beurre.

Le soir

  • Coupez le pain.
  • Dressez les assiettes pour l’entrée au moment de servir.
  • Enfournez les panais.
  • Réchauffez doucement la purée de céleri rave.
  • Sortez la glace du congélateur au minimum 10 minutes avait de passer au dessert.

Et le plus important, profitez de votre soirée, de vos invités et du superbe travail que vous avez accompli en cuisine!

Bon réveillon de Noël à tout le monde!

Menu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *